Philosophie d'ANYJART

ANYJART se veut être un espace de partage et d’apprentissage pédagogique des Humanités Classiques Africaines, respectueux des valeurs universelles issues des principes suivants :
Combattre l'ignorance

ANYJART oeuvre pour lutter contre l’exclusion quasi-systématique du Monde Noir du cadre de l’histoire intellectuelle de l’humanité.

 

Comment peut-on par exemple, aborder l'histoire des mathématiques en passant sous silence, le nom et les réalisations des scientifiques de l'Afrique antique. Aristote n'a-t-il pas lui-même désigné l'Afrique comme berceau des sciences mathématiques ?

 

Ce faisant, ANYJART tient au respect d’une démarche scientifique objective et humaniste  par le recours à une documentation universelle (fouilles archéologiques, datations, testaments d’auteurs anciens, etc.).

Combattre l'Eurocentrisme
Inspirer positivement les jeunes

ANYJART considère que le comportement des jeunes n’est que le reflet du niveau de responsabilité collective des adultes. Par conséquent, il revient à ces derniers de ne jamais cesser d'inspirer positivement les jeunes générations, en leur transmettant des notions d’éthique et d’estime de soi issues de notre patrimoine ancestral.

 

Chaque culture véhiculant ses propres notions d’éthique, nous considérons, que chaque peuple a le droit de fonder son éthique comme il l’entend. Ainsi, les valeurs portées par la mondialisation occidentale ne sauraient constituer un modèle de référence valorisant pour les peuples du Sud. D’où une démarche centrée sur notre paradigme ancestral panafricain.

ANYJART considère que la notion de « thèse afrocentriste » est un non-sens qui ne reflète  pas la nature du travail scientifique réalisé par l’ensemble de l’Ecole diopienne, initiée par le professeur Cheikh Anta Diop (Nous tenons à rappeler qu'il fut officiellement Chargé de mission par l'UNESCO dans la Lutte contre toutes les formes de Racisme).

 

Par contre, nous reconnaissons l’existence d’une pensée eurocentriste, appelée Modèle Aryen par certains universitaires occidentaux et Réductionnisme européen par A. Césaire.

 

Selon ce Modèle Historique, l’intelligence humaine aurait eu pour unique berceau la Grèce antique, or le testament des savants Grecs anciens invalide à lui seul, la totalité des thèses du Modèle Aryen. Pythagore par exemple, fut pendant 22 ans, l'élève d'un mathématicien africain du nom de Knoumnéfer (dit "Conuphis" par les Grecs).

 

Enfin nous revendiquons une pensée philosophique dite « Kamite », c’est à dire, privilégiant le paradigme de nos ancêtres africains dans notre vision sociale, culturelle et spirituelle.

Défendre le point de vue africain

ANYJART considère comme un principe inaliénable, la présentation et la défense du point de vue africain, dans toutes les problématiques liées à l’histoire (art, inventions, écriture, astronomie, spiritualité, etc.) et aux rôles de la science dans le monde et de l’homme dans la Création.

 

 

 

 

 

 

 Viser l'épanouissement de tous

ANYJART se veut être un espace d’études pédagogiques respectueux du principe énnoncé par l’article 26 de la Déclaration des Droits de l’homme, à savoir que «l'éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine ».

 

Par conséquent, l’exclusion dogmatique du Monde Noir de l’histoire intellectuelle de l’humanité est la preuve d'une main mise négative sur l'histoire qui contribue à l'aliénation culturelle des populations du sud tout en alimentant le complexe de supériorité des populations nordiques.

 

Comme le stipule le Principe 7 de la déclaration des Droits de l’enfant, nous pensons que tout enfant « doit bénéficier d’une éducation qui contribue à sa culture générale et lui permette, dans des conditions d’égalité de chances, de développer ses facultés, son jugement personnel et son sens des responsabilités morales et sociales, et de devenir un membre utile de la société ».  Ainsi, un enfant d’ascendance africaine doit être au fait de ses Humanités Classiques Africaines et ainsi être capable de citer les équivalents des Thales et autre Platon du Monde Noir antique.

 

Enfin, comme l’énnonce la Constitution du Mandé, élaboré par Soundjata Keïta en 1222,  « Que chacun vénère ses géniteurs et que chacun éduque comme il se doit ses enfants », dans le respect des droits fondamentaux de la personne humaine afin qu’ils deviennent des hommes et des femmes épanouis et non des aliénes culturels.

 

 

NK3.jpg
EDITION ANYJART.jpg
Capture d’écran 2020-10-18 à 13.43.43.

DIFFUSER LE SAVOIR...

RENFORCER LE SAVOIR...

Créer une

Herméneutique à notre Savoir ancestral

 

Doter nos expériences et savoirs ancestraux d'un cadre opérationnel servant de socle à notre modernité anthropologie..

N. KALALA OMOTUNDE