La tradition africaine est-elle encore compatible avec la notion de modernité ?

 

N. Kalala Omotunde remet les pendules à l'heure !

 

 

 

Le dernier Colloque organisé par le CERDOTOLA (organisme africain affilié à 'UNESCO) qui s'est tenu à Yaoundé a été l'occasion d'explorer les cultures africaines pour savoir si elles étaient encore compatibles avec la notion actuelle de "modernité".

 

Une telle question ne peut être posée que si l'on ignore la puissance des legs intellectuels de l'Afrique noire à l'humanité (à commencé par l'homme lui-même, puis les mathématiques (la reine des sciences), sans oublier l'écriture (n'oublions pas que le mot "papier" vient du terme "papyrus" qui témoigne de l'invention africaine du premier support souple d'écriture et de l'écriture elle-même, au cinquième millénaire de l'ère ancienne africaine).

 

C'est donc pour cette raison que le CERDOTOLA m'a invité à prendre part à ce colloque qui a regroupé un grand nombre de personnalités et par conséquent, je remercie cet organisme d'avoir dénié sortir des discours habituels professés par les agents de la colonialocratie extra-africaine.

 

NK3.jpg
EDITION ANYJART.jpg
Capture d’écran 2020-10-18 à 13.43.43.

DIFFUSER LE SAVOIR...

RENFORCER LE SAVOIR...

Créer une

Herméneutique à notre Savoir ancestral

 

Doter nos expériences et savoirs ancestraux d'un cadre opérationnel servant de socle à notre modernité anthropologie..

N. KALALA OMOTUNDE