Que peut-on dire à propos des Textes Sacrés Africains qui ont été plagiés dans la Bible ?

 

La vérité sort enfin à la lumière du jour.

 

 

 

A propos des copies opérées par la Bible de Textes Sacrés Africains anciens, le professeur Thierry Maire a constaté à partir des travaux du professeur E. Drioton, que le rédacteur biblique des Psaumes, a tout simplement traduit dans sa langue, les « Enseignements » écrit sur papyrus, d’un grand Sage Africain du nom d’Aménémopé (de son vrai nom « Amen-Hotep »(1), soit « Dieu est en paix ».

 

Cependant dit T. Maire (2), « l’hypothèse de E. Drioton affirmant la dépendance du texte égyptien par rapport au texte biblique n’a plus guère de partisans aujourd’hui, puisque la datation faite de certains témoins de l’Enseignement d’Aménémopé laisse penser que l’œuvre a été vraisemblablement composée avant la fin du deuxième millénaire (de l’ère ancienne africaine (3)). De plus, les soi-disant sémitismes relevés par E. Drioton ont tous trouvé un pendant égyptien grâce aux études critiques de William et Couroyer (4). En conséquence, l’hypothèse de la dépendance des matériaux bibliques par rapport à l’enseignement égyptien est celle qui rallie aujourd’hui les plus larges suffrages ».

 

Ce constat est totalement partagé par l’Encyclopédie Universalis (5) qui avoue que « La ressemblance n'est pas seulement dans la forme, mais aussi dans le fond. On a remarqué depuis longtemps les liens étroits entre la Sagesse d'Amenemopé et le livre des Proverbes (xxii, 17-xxiv, 22). L'immense majorité des critiques en a conclu à une dépendance du texte biblique à l'égard du livre égyptien ».

 

Plutôt que de continuer à se muer dans le silence, les théologiens judéo-chrétiens ont préféré se confesser dans un récent numéro des « Cahiers de l’Evangile »(6).

 

Ils ont ainsi constaté plus de 20 emprunts directes au texte de cet auteur africain. Ainsi par exemple, à propos des Proverbes allant de 22 à 24, lorsque Aménémopé écrit : « N’emploie pas pour ta balance de faux poids », la Bible (Proverbes 20, 23) reprend : « La balance fausse n’est pas une bonne chose ».

 

Aménémopé dit encore « Donne tes oreilles, écoute ce qui est dit. Donne ton cœur pour l’interpréter. Il est utile de les mettre en ton cœur », la Bible copie (Proverbes 22, 17, 19) : « Prête l’oreille et écoute les paroles des sages. Applique ton cœur à ma science ».

 

Aménémopé ajoute : « Mieux vaut la pauvreté de la main de Dieu que les richesses dans un grenier » et la Bible reprend (Proverbes 22, 1, 2) : « La réputation est préférable à de grandes richesses. Et la grâce (divine) vaut mieux que l’argent et l’or ». etc…

 

Amenémopé, n’est pas le seul à s’être fait plagié. Prenons encore un Texte du Sage Ptahhotep qui dit ceci : « Les plans de l’homme ne sont jamais réalisés mais ce sont ceux que Dieu ordonnent qui se produisent ». Nous avons bien, reconnait officiellement la célèbre spécialiste Christiane D. Noblecourt (7), un proverbe biblique qui s’en est inspiré en disant: « L’esprit de l’homme trace sa route mais Yahvé dirige ses pas ».

 

 

La naïveté et l'ignorance sont de vilains défauts.

 

 

 

Références :

 

  • Papyrus hiératic n°10475, Bristish Museum, Londres

  • Thierry Maire, proverbes XXII, 17SS : Enseignement à Shalishom

  • E. W. Budge, Facsimiles of Egyptian Hieratic papyri in the British Museum.

  • B. Couroyer, L’origine égyptienne de la sagesse d’Aménémopé, RB 70, 1963, pp. 208-224.

  • Encyclopédie Universalis, Sagesse ancienne et Sagesse classique en Israël.

  • Cahiers de l’Evangile, Sagesse de l’Egypte ancienne, Doc. Bible, ed. Cerf.

  • Christiane D. Noblecourt, Le fabuleux héritage de l’Egypte.

 

 

 

NK3.jpg
EDITION ANYJART.jpg
Capture d’écran 2020-10-18 à 13.43.43.

DIFFUSER LE SAVOIR...

RENFORCER LE SAVOIR...

Créer une

Herméneutique à notre Savoir ancestral

 

Doter nos expériences et savoirs ancestraux d'un cadre opérationnel servant de socle à notre modernité anthropologie..

N. KALALA OMOTUNDE