Akenaton est-il vraiment le fondateur du monothéisme ?

 

 

Il convient aujourd’hui de tirer au clair, certaines rumeurs totalement infondées, en adoptant cette fois, une démarche scientifique.

 

 

 

En raison de bas intérêts matérialistes, certains veulent à tout prix affecter au pharaon Akhenaton (né sous le nom d’Amen-Hotep IV, vers 1350 de l’ère ancienne africaine), l’origine de la spiritualité monothéiste, notamment depuis qu'il a été confirmé en haut lieux que le Psaume 104 de la Bible n’est en réalité, qu’une copie maladroite du célèbre "Hymne à Aton" du Fari Akhenaton.

 

Voyons tout d'abord quelques faits :

 

Dans cet hymne, nous découvrons le passage suivant : « Ô Dieu Unique, qui n’a point d’autre au-dessus de lui ».

 

 

 

 

 

 

 

 

          Nétcher (Dieu), Oua (unique), Nen (qui n'a aucun), Héry Tépou=ef (autre

          au-dessus de lui).

 

 

Savez-vous que cet extrait, qui fut noté pour la première fois sur divers papyrus de l'Egypte ancienne et professé par les prêtres kamits de la vallée du Nil, a fait l’objet de multiples plagiats à travers le temps ?

 

Par exemple, dans le Coran qui date du 9ème siècle, la Sourate 2 verset 163, dit en mot à mot : « Votre Dieu est le Dieu unique ; Il n’y a point d’autre à part lui».  

 

Dans la Bible qui date du 1er siècle, Marc 12 : 32 s’en inspire et dit en mot à mot : « Dieu est unique et qu’il n’y a point d’autre que lui ».  

 

A ce stade, il faudrait penser à rendre à Pharaon ce qui appartient à Pharaon et donc cesser de mentir !

 

Que Dieu soit appelé Aton ou Amon-Râ par nos ancêtres africains de la vallée du Nil, son symbole spirituel reste toujours le soleil, perçu comme la manifestation du Créateur dans sa création.

 

Or il n’y a qu’un seul soleil dans le ciel. Eh oui ! Voilà pourquoi les débats théologiques portant sur le polythéisme ou le monothéisme sont inexistants en Afrique antique ce qui ne fut pas le cas ailleurs.

 

Dans un papyrus conservé au Musée du Caire et remontant à Aménophis II, soit l’arrière grand père d’Akhenaton, nous lisons ceci : « Il est l’Unique, il n’y en a pas d’autres à part lui ».

 

Enfin dans les Textes dits des Pyramides (v 456), soit près de 1500 ans avant l'existence d'Akhenaton, nous lisons encore :  Gloire à toi, l’Unique !

 

La cause est donc entendue, le monothéisme existait bel et bien en Afrique noire avant l'avènement du Fari Akhenaton !

 

Pa konèt mové !

 

NK3.jpg
EDITION ANYJART.jpg
Capture d’écran 2020-10-18 à 13.43.43.

DIFFUSER LE SAVOIR...

RENFORCER LE SAVOIR...

Créer une

Herméneutique à notre Savoir ancestral

 

Doter nos expériences et savoirs ancestraux d'un cadre opérationnel servant de socle à notre modernité anthropologie..

N. KALALA OMOTUNDE